Quand le monde du Grand Vin Européen peut être un acteur du renouveau urgent de l’UE.

Ne faisons pas la politique de l’autruche. L’Europe de Bruxelles est dans une phase critique. La Commission va changer et les élections de mai prochain vont certainement montrer une réaction inattendue des populations.

L’exemple de l’Italie, un pays qu’on ne peut qu’aimer pour sa culture et son rôle fondamental comme créateur de la CEE, reste fondamentalement européen mais n’accepte plus des règles absconses uniquement économiques dont les effets sont loin de satisfaire les attentes de ses habitants. Euphémisme majeur.

Et avec cela, on a des hommes géniaux pour se faire élire et quasi absents – jusqu’aux élections suivantes – pour FAIRE. On n’est pas sorti de l’auberge !

Dans cet espace de 27 pays, le secteur du vin, une partie essentielle de l’agriculture européenne, a pourtant des têtes de files en pleine croissance mondiale. On ne compte plus les succès asiatiques ou américains des fleurons des vignobles français, italiens, allemands, autrichiens, espagnols, portugais ! Il n’est que temps de jouer un rôle moteur en n’oubliant jamais qu’ensemble, c’est mieux que seul. Mais pour cela encore faut-il prendre conscience du potentiel que ce secteur économique peut apporter au dialogue qui va devoir refonder l’Union Européenne à condition de prendre conscience de ce que peut apporter une parole commune. Le vin a joué un rôle majeur dans le développement de notre civilisation : il n’y a aucune raison pour que cela s’arrête.

Une de nos idées est la création d’une Fédération des Grands Crus Européens (FGCE) dont nous avons déjà créé le logo (jpg du titre).

A Villa d’Este cette année, ce projet sera en filigrane de nos discussions tant il semble évident que dans tous les pays européens, on a à peu près les mêmes inquiétudes : de la question du changement climatique aux questions de successions familiales, en passant par la fin des intrants chimiques, tout cela est question aussi bien en France qu’en Allemagne ou Italie.

Ne rêvons pas : on est bien les premiers à savoir à quel point ce type de projet prend du temps et demande des énergies redoutables. Mais le fait est là : les vins européens ont une image mondiale qui vaut de l’or. Certes, des pays comme l’Australie, le Chili, l’Argentine ou même les USA vont nous tailler des croupières avec leurs productions de masse n’obéissant point à des règles existant chez nous depuis des siècles.  Il n’empêche : à un moment ou à un autre, tous les amateurs s’intéresseront un jour ou l’autre à nos crus de terroirs. N’est-il pas significatif que ce mot « terroir » n’a aucune traduction anglaise ou javanaise et devient une référence en français de plus en plus utilisée ?

On reste convaincu que si les grands noms des Domaines européens s’associent pour proposer à Bruxelles quelques règles simples permettant d’unir des forces individuelles en puissance collective, cela peut donner des résultats qui pourraient intéresser d’autres secteurs économiques.

L’Europe doit changer. Cela doit commencer par la fin de la règle la plus stupide de Maastrich : celle de l’unanimité requise dans les votes majeurs !

Allons jusqu’au bout de nos idées : recréer une Europe des Six où la culture aura autant de poids que l’économique et à laquelle les autres pays pourraient s’associer dans un système de libre-échange.

L’histoire européenne a donné naissance à Michel-Ange, à Mozart et Bach, à Einstein et Pasteur. Bon sang de bonsoir ! On a là un capital unique qui doit rester une référence sans tomber, bien sûr, dans la stupide tendance à vouloir appliquer ailleurs notre système social.

Bon : vastes sujets que tout cela. Mais disons que cela fait du bien, de temps en temps, d’exprimer des idées qu’on n’entend plus assez souvent.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s