Découverte de Sancerre et Chavignol

Toute honte bue – mais il n’est jamais trop tard pour bien faire – ma première visite à Sancerre a été remarquable à 3 niveaux :

  • vins chez Vacheron (où il y avait pour cette visite toute l’équipe de Lynch-Bages avec un Jean-Michel Cazes (83 ans) bon pied bon oeil et avec une mémoire assez époustouflante). Fiston et filles du voyage !
  • superbe cuisine classique à La Pomme d’Or avec une découverte d’un vin rarissime : un simple vin de table de François Cotat, à base de pinot noir. Une réelle jouissance sans retenue, un côté envoûtant étonnant, un cru où il était impossible de trouver le moindre défaut. Il y a comme ça des cas bizarre en France ! Pourquoi n’a t’il pas l’appellation ? Ceci dit, avec son nom, ce vin n’a nul besoin d’une sanctification superfétatoire.
  • Pomme d’Or : http://www.tourisme-sancerre.com/main.php?p=15&id=449&cat=17
  • et un séjour chez l’habitant dont voici l’adresse web : http://silexsancerre.com/

Quelques photos et suite du commentaire

IMG_6936Bon : ce n’est point La Tâche ou Clos Vougeot, mais quel bonheur de découvrir ainsi, sur les conseils de la patronne de la Pomme d’Or, un tel vin à prix doux !

Ici, pas de cuisine mousseuse pour édenté incapable de ne pas suivre bêtement des modes totalement insatisfaisantes pour le réel gastronome, celui qui sait qu’au delà de 3 saveurs dans un plat, on débouche malheureusement sur du n’importe quoi !

13.jpgDeux chambres de grande surface, avec salle de bain niveau « palace », et une classe des équipements et de la décoration qui devraient être cités en exemple dans toutes les revues de design hôtelier. Bref : on a frisé la perfection. Un sommet dans le genre. Et deux chambres de ce type pour un prix plus qu’accueillant.

2.jpgCuisine, salon petite cour, calme : tout est là pour concourir à un séjour de vraiment relaxant.

Si vous y posez votre valise de week-end, vous pourrez voir le mémoire photo de ce qu’était cette quasi-masure et à quel point la propriétaire et son mari en ont fait un pur joyau. Deux ans de travaux, des artisans locaux : pas de secret : quand on aime, on ne compte pas son temps, ses tâches. Bravo !

On l’a compris : un voyage à Sancerre peut se dérouler dans le superlatif : on peut connaître cela en Bourgogne, en Alsace, en Mosel et en Wachau. Je suis sectaire ? Parfois, oui… 🙂

Mine de rien, les collines alentour, la zone silex comme la zone calcaire (Monsieur Vacheron explique cela très bien en détaillant ses quasi 50 parcelles), c’est un peu ce qu’on voit autour de San Gimignano… sans cette si belle pierre toscane car ici, c’est un peu plus austère et sans ces tours orgueilleuses de marquis du Seicento qui aimaient à la fois guerroyer avec les voisins et les grands artistes qui nous ont laissé tant de chefs d’oeuvre.

Tout cela pour la préparation de demain soir de notre réunion du CLUB GRANDS CRUS au Park Hyatt Vendôme où le cru « Les Romains » 2016 et 2007 du Domaine Vacheron diront bonjour aux Syrah et Humagne du Domaine Simon Maye, du Valais suisse.

Ce qu’on ne fait pas pour un honnête service de nos participants réguliers à ce Club !

Comme d’hab : on vous dira tout !

La belle phrase de Baudelaire :

« Un homme qui ne boit que de l’eau a un secret à cacher à ses semblables. »

 

5 commentaires

  1. Lu avec un sourire en coin ce commentaire de la Baronne Philippine de Rothschild :
    « Le monde du vin a un ennemi : l’esprit de sérieux. Celui des gens barbants, des prétentieux, des fâcheux. L’esprit de sérieux est assommant. »

    Chiche que lorsque de belles dégustations de Mouton étaient organisées ici ou là, on était quand même plus dans un esprit de sérieux que dans une belle frivolité beaujolaise !
    🙂
    Toute un époque !

    J'aime

  2. Le Sancerre rouge de François Cotat est en général très bon. Je me suis régalé avec le 2015, le 2009 et même le surprenant 1976.

    Certains de ses blancs, comme les 2002, excellents mais n’ayant pas passé les agrément, sont vendus en vin de table.

    J'aime

  3. S’il fallait une preuve qu’il y a des failles sérieuses dans les procédures d’agrément – ce que tout le monde du vin sait – avec Cotat, on frise l’excellence !

    J'aime

  4. La belle citation du jour, par un grand physicien amoureux du piano, Monsieur Thibault Damour :
    « « La musique apporte des réponses, sans que l’on sache quelle est la question ».

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s