Artvinum à Wien, édition 2018, 20ème aniversaire à la Hofburg (2)

A un moment où bien des Domaines se posent la question de savoir à quel salon donner une priorité, type Prowein, Vinexpo, Hong-Kong, Vinitaly, Merano et tant d’autres créés par des journaux ou critiques comme la RVF, B+D, Galloni, Suckling (Nobel de la rentabilité financière), on peut dire que Willi Klinger a réussi à mettre en place à la Hofburg de Vienne un événement majeur tant par la quasi perfection de l’organisation que par l’intérêt des activités proposées.

Certes, il dispose de budgets conséquents, et Vienne est un peu au centre du Mitteleuropa, un marché important de l’Union Européenne encore prioritaire alors que les exports vers USA et Asie ont des taux de croissance à 2 chiffres.

Cette manifestation qui a lieu tous les deux ans accueille également des pays hors Autriche et tout naturellement on y voit quelques allemands et italiens… mais franzoze ?

Unverschämt !

Point d’orgue de la journée d’hier : une dégustation en demi-aveugle de 4 flights de pinot noir européen, hors Bourgogne… qui reste pour tout le monde la référence absolue quand bien même des palais approximatifs pourraient donner un statut supérieur à quelques beautés de l’Oregon ou Napa. Joke…quoique…

Inutile de préciser que les postes disponibles à l’inscription furent pris d’assaut en moins de temps qu’il ne faut pour le dire ! Vraiment impressionnant cet amour général du Pinot Noir, véritable graal, en matière de vin rouge, pour de plus en plus d’amateurs !

IMG_6832Côté gauche de la salle et autant de monde à droite !

IMG_6834.jpgWilli préside et à sa gauche Stephan Reinhardt qui écrit sur le site Parker

IMG_6841.jpgJ’avoue : il y a quand même des MW sympathiques ! 🙂

Cette dégustation a été une confirmation sans appel quant à la température de service qui est un élément essentiel de toute dégustation. Le premier flight où fut servi un cru de Bernhard Huber (Baden – Allemagne – un Spätburgunder 2014 « Hecklinger Schlossberg) a été simplement catastrophique pour ce vin : à environ 19°, impossible d’y trouver une quelconque émotion. Bon : ce fut limité à la bouteille servant les premiers rangs et la table des speakers, mais achtung !

Pour ma pomme, le n° 1 de cette dégustation a été un vin de Neuchâtel (Suisse) le Pinot Noir Hauterive 2011 de La Maison Carrée suivi d’un très beau Pinot Noir Jaspis de Hanspeter Ziereisen (Allemagne – Baden) avec pour troisième sur le podium le 2008 Pinot Nero Barthenau San Urbano de notre pote J. Hofstätter (Alto Adige – Italie). Mine de rien, assez européen ce podium ! Suisse, Allemagne, Italie !

Où est l’Autriche ? … au restaurant YOHM ! En effet, dans mon souci légitime de vous narrer ici mes belles expériences nouvelles, découverte d’un cru à la hauteur des meilleurs Wassmer ou Huber ou Keller !

IMG_6838.jpgL’étiquette est aussi nulle que le vin est vraiment grand ! Rarement vu un tel divorce !

IMG_6839.jpgVa falloir fissa visiter ce Domaine du Bergland : finesse, complexité, élégance : tout le Pinot Noir tel qu’on l’aime ! Willi : voilà le vin à mettre dans tes dégustations comparatives !

Faut-il redire ici que Vienne au printemps avec le beau temps, c’est une respiration spéciale ! Les heures dépassent les 60 minutes… Va falloir que j’en cause à Etienne Klein 🙂

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s