Dans la série : de quoi je me mêle, quelques considérations approximatives, Devialet compris.

Ecouter Rosina ou la mort de Mimie, ou Le Clavier bien tempéré sur des Magellan de Triangle ou sur ces gros oeufs Devialet, c’est comme passer d’une Tâche 90 à un Screaming Eagle du même millésime. Impressionnant la communication de cette nouvelle marque sur ces oeufs plutôt conçus pour du boum-boum-pan-pan que pour les pianissimi de Montserrat-Caballé alors même que leurs amplis méritent une réelle attention.

Entendre le sieur Mélanchon éructer avec un sens précis de la litote et écouter le Président sur les inégalités homme-femme, ce n’est pas forcément avec la même intelligence des choses qu’on le fait.

Suivre Franz-Olivier Giesbert sur la remise en place du sieur Edwy Plenel dans les deux derniers Point, c’est apprécier avec délectation un magnum de Bollinger 64. Il n’est que temps de se libérer de ces intellectuels bavards et prétentieux qui se croient porteurs des morales à imposer au quidam que nous sommes.

Constater à quel point les médias français, TV et journaux, sont littéralement incapables d’abandonner leurs blabla anciens et redondants sur les partis, sur les remaniements dont tout le monde se moque, c’est apprécier l’abîme entre le journalisme à l’américaine et le cocon d’un milieu parisien qui se croit à la hauteur. Là, il nous faut une puissance qui remette les choses en place. On va opter pour un Latour 45. En dessous, ce serait insuffisant pour réduire sa peine !

Enfin qu’il n’y ait que deux ou trois économistes pour nous rappeler mezzo voce que bien des dépenses publiques sont financées par des facilités d’emprunt, ça va nous retomber un jour sur le coin du ciboulot ! Et donc là, un cru donnant le sens du temps : un caché Château Chalon d’un moment immémorial.

On attend encore le sage qui saura nous dire à quel point, au siècle dernier, les autorités étaient respectées d’abord par éducation reçue chez soi et à l’école, puis tout simplement parce qu’on ne connaissait point les fourberies des puissants, et donc dans quelle mesure ce système social était moins acceptable que l’actuel où la famille veut se décharger de l’éducation et du sens du respect pour l’imposer avec vindicte à l’Éducation Nationale dont le but unique doit être l’enseignement en sachant à quel point le pouvoir peut corrompre ?

Le pays de l’Ovalie doit se poser des questions : comment le Japon où ce sport de gentlemen était inconnu il y a 20 ans a pu, sur terre gauloise, réussir un match nul de haut niveau ?

Non mais : du quoi je me mêle ? Désolé de ces divagations : il y a des moments comme ça…

Quelques citations bien plus sensées :

« Si des êtres doués de raison existent, ils n’ont aucune raison sérieuse de se manifester auprès d’une civilisation qui a pris, entre autres choses, George Bush pour un chef d’Etat, Madonna pour une artiste, les « nouveaux philosophes » pour des philosophes, Bernard Tapie pour un industriel, le traité de Maastricht pour un texte écrit en français, le communisme pour un espoir et le capitalisme pour une solution. Le silence sidéral, on le voit à la réflexion, est bien la preuve de l’existence d’un génie supérieur et prudent. »

Calvin 3 - copie.jpg

« Sans la musique, la vie serait une erreur : Nietzsche »

« Bordeaux is like your wife… you know what you’re going to get more or less. But Burgs, they are like your flings… you’ll often get disappointed but when the right one comes along……man its better than s*x and half the thrill lies in the search. »

« The only function of economic forecasting is to make astrology look respectable. » Ezra Solomon (économiste américain, prof à Stanford – 1920-2002)

« Un vin doit avoir la tête de l’endroit où il est né et les tripes de celui qui l’a fait. » Puisais

« Winston Churchill observed: « We make a living by what we get, but we make a life by what we give. »

  « C’est parce que la vitesse de la lumière est plus grande que celle du son que tant de gens paraissent brillants avant d’avoir l’air con…» »

« Un homme qui ne boit que de l’eau a un secret à cacher à ses semblables. »
Baudelaire

« Il y a 40 ans, la SNCF présentait le TGV …une grande invention pour permettre aux voyageurs d’arriver plus vite en retard. »

Au fait, Stéphane, c’est quoi un grand millésime ? La réponse est nette : « C’est quand les mauvais vignerons aussi font un bon vin ».

Bon : on arrête là ! Suffit les divagations dominicales 🙂

NEWS :

Pour ceux qui souhaitent lire un rapport en anglais sur le dernier VDEWS, Kevin Shin et Kelly Walker ont publié leurs vues de la chose, sans oublier, les coquins, les « off » de cet événement annuel sur le lac de Côme :

https://www.wineberserkers.com/forum/viewtopic.php?f=1&t=146247&sid=cc76aacf9cb598fc451c7b73e40dd2b7

C’est du lourd, incontestablement ! Ils ont la santé, ces gamins !

 

8 Comments

  1. Dans la même veine du coup de gueule :
    Certains vignerons, et pas des moindres, prennent parfois les particuliers pour des bouche-trous.
    J’en veux pour exemple le millesime 2016 en Côtes de Nuit et de Beaune où les quantités vont être réduites .
    Les domaines qui respectent les particuliers fidèles vont réussir à leurs donner les appellations habituelles avec en revanche un nombre de bouteilles qui sera bien sûr réduit.
    D’autres suppriment purement et simplement ces allocations ou une partie des appellations sous prétexte de fournir les professionnels.
    Cela témoigne pour le moins la difficulté de certains domaines, pourtant encensés, de vendre toutes leurs bouteilles dans les années de production normale et au pire le mépris vis à vis des gens qui achètent pour boire au profit des gens qui achètent pour vendre.
    Sans parler bien sûr du prix plus élevé que doit payer le particulier par rapport aux professionnels pour la même bouteille…
    Je vais ouvrir un bâtard montrachet pour cela. Je me sentirai moins seul !

    J'aime

  2. « La preuve qu’il y a des êtres intelligents ailleurs que sur Terre est qu’ils n’ont pas essayé de nous contacter »
    Bill Watterson 1992

    J'aime

  3. Ce n’est point une situation facile pour bien des vignerons. Quelque part, il est impératif qu’ils entretiennent leurs importateurs internationaux avec un minimum de livraisons pour que ceux-ci puissent continuer d’alimenter leurs propres clients.
    Je suis bien placé pour savoir que mes fournisseurs me disent gentiment que mon allocation va diminuer ou que pour tel GC, je n’aurai qu’une bouteille tous les deux ans !
    Bref : la situation des bourguignons n’est pas facile quand bien même, effectivement, certains traitent la question avec une certaine légèreté.

    J'aime

  4. Je me permettrai d’avoir une opinion plus tranchée:
    En effet ce genre de pratique veut dire qu’un client de tel ou tel revendeur a plus de chance de trouver à l’occasion les bouteilles en question, qu’un client fidèle qui se déplace régulièrement sur place et achète tous les ans quelque soit la réputation du millésime.
    En outre ce n’est pas parce que le revendeur aura eu la chance d’avoir ces quelques bouteilles que ça l’empêchera ,si la conjecture devient moins favorable, de baisser ses achats.
    Il me reste encore du Bâtard, j’y retourne.

    J'aime

  5. Je voudrai rassurer, voire consoler, Guire.

    Cette année, j’ai rencontré de nombreux professionnels : vignerons, sommeliers, revendeurs, cavistes. Peut-être pas ceux du niveau dont il fait l’écho, quoique….

    En Côte-Rôtie, en Condrieu, en Saint-Emilion, en Bourgogne, en Châteauneuf du Pape, en Loire, en Saint-Joseph, tous m’ont rappelé qu’ils se sont faits avec les particuliers et tous m’ont permis d’accéder à un petit bout de leurs trésors. Je dis « tous » parce que c’est vrai. Moi et mon petit porte monnaie, nous avons touché simplement ces artisans en allant à leur rencontre et ils ont ouvert leur cave à un petit gars qui voulait acheter 1 ou 2 bouteilles.

    Et tous sont unanimes : s’ils cèdent par facilité à l’exportation et aux revenus facilement acquis, ils m’ont tous démontré qu’ils étaient attachés à leurs clients particuliers. Cela rassure forcement l’entrepreneur mais frustre l’artisan, l’artiste. Et tous ont eu plaisir à me faire plaisir.

    Certains m’ont expliqué les contraintes et les coûts pour gérer un portefeuille très large de clients particuliers et l’impossibilité pour eux d’investir autant de temps et d’argent. Mais ils m’ont aussi avoué que la fidélité d’un particulier était souvent récompensée. La volatilité d’un professionnel aussi… et la sanction est irrévocable.

    Je suis un JUNIOR, un padawan. Je l’assume. Je pars à l’aventure plein de candeur et je ne suis pas déçu par les gens que je rencontre.

    Un certain Franck RIBERY a dit : « J’espère que la routourne va vite tourner ». Les particuliers vont revenir au centre des débats. Les applications participatives, les réseaux sociaux, les échanges communautaires vont prendre le dessus sur les avis du « cocon d’un milieu parisien qui se croit à la hauteur » (François, c’était un euphémisme ?).

    Soyons optimistes.

    #jamet #gonon #angelus #leflaive #leroy #rayas #dagueneau #labarroche #georgesvernay #charvin

    J'aime

  6. Quand même : le client local a plus de chance d’être servi qu’un client de l’importateur du Vénézuela. Et puis, surtout, on a toujours la possibilité, en étant des locaux, de trouver des nouveaux noms qui font de bien belles choses !

    Allez : dites un salut respectueux à votre Bâtard de ma part !

    J'aime

  7. Oui : un euphémisme majeur tant ces noms sont encore bien souvent englués dans une vanité insipide !
    Bien : votre commentaire est une belle réponse à Monsieur Guire lequel, du coup, va dire un dernier adieu à son Bâtard (mon dernier Bâtard fut le 2011 de la Maison Prieur : une tuerie comme dieu pas permis !)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s