Le monde du vin bourguignon va probablement encore bouger : Clos de Tart ?

Les dernières ventes de propriétés avec l’emblématique vente de Bonneau du Martray et quelques arpents ici ou là de Montrachet et de Chambertin et autres grands crus, cela a certainement titillé des propriétés historiques dont quelques familles ont quelques joyaux en portefeuille.

Quand en sus le nombre des héritiers dépasse les deux chiffres, on imagine facilement les rêves tout doux que certains peuvent avoir au point de pousser à la réalisation du capital.

Parmi les dernières rumeurs, on parle du célébrissime Clos de Tart, de la Famille Mommessin, dont le dossier serait sur le bureau de deux grandes pointures du vignoble français : une maison de champagne et un avionneur connu. 🙂

Bien entendu, ce ne sont que des bruits et chacun sait que de tels dossiers, s’ils aboutissent, se traitent avec une totale discrétion.

A Bordeaux ou dans le Rhône, il va y avoir encore de nouvelles transactions. Chacun sait que les capitaux affluent sur le marché et qu’un des soucis des grandes fortunes est non point des taux de rentabilité « costauds » – ce qui devient de plus en plus rare – mais plutôt la protection d’un capital pour les générations futures.

A toutes les époques, il y a eu de tels mouvements, déjà du temps de Louis XIV ! Est-ce que cela va changer l’image de la Bourgogne qui représente quand même la crème de la crème des régions viti-vinicoles de cette planète ? La vision de ces nouveaux investisseurs est, quelque part, le développement énorme des nouveaux marchés asiatiques qui acceptent des prix sans commune mesure avec ceux que nous pouvons payer, nous, pauvres européens !

Mais chut ! On sait encore où trouver des purs bonheurs en Loire, en Jura, en Italie, en Allemagne et Autriche. Même parfois chez nos amis helvètes !

Va savoir, Charles !

1 Comment

  1. Nous étions juste à 50 % : l’acquéreur ne sera pas Roederer mais le Groupe Pinault, déjà propriétaire de plusieurs propriétés de référence en France, dont Château Latour, avec un directeur, Monsieur Engerer qui connaît bien l’esprit de la Bourgogne. Mais voilà donc Clos de Tart vendu !
    La prochaine grosse opération se fera probablement en rive droite de Bordeaux où là, deux moguls d’importance vont essayer d’acquérir un joyau de référence. On en parlera.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s