Some real friends from USA report on their journey in Burgundy and Paris.

On a évoqué dans un billet précédent ces visites exceptionnelles en Bourgogne lors du Festival de Musique au Clos Vougeot.

https://vdews.blog/2017/06/29/lecons-de-choses-en-bourgogne/

Kevin Shin, Membre du GJE – où chacun des Membres se souvient de ses capacités uniques à trouver les crus classés bordelais – , est une plume consciencieuse sachant exprimer ses impressions comme peu d’amateurs. Un peu plus généreux dans ses commentaires que le Grand Oliv de LPV, disons plus « amabile« , ses notes de dégustation valent l’apprentissage de l’anglais pour ceux qui ont toujours mis – à juste titre – cette langue bizarre derrière le latin ou le grec ancien.

Donc, voici ci-dessous son rapport de voyage, une sorte de bible des Grands Crus Bourguignons, avec un amour totalement avoué pour les superbes vins de Jean-François et Raphaël Coche-Dury. Une anthologie; un travail de titan d’avoir systématiquement pris des notes sur tous ces crus !

Ce rapport se trouve aussi sur le site Wineberserkers, ici :

http://www.wineberserkers.com/forum/viewtopic.php?f=1&t=142228#p2304130

201706 France Trip

Bon : ce petit groupe est quand même parti du principe que chaque jour, ils devaient trouver des restaurants ayant des Coche-Dury sur la carte ! Tâche plus que délicate, on en convient. Mais bon : quand on va au Taillevent, chez Blanc, chez Troisgros et autres Maisons connues, on a des chances de tenir son pari !

Les petits esprits vont me taquiner sur le budget d’une telle aventure. Qu’ils sachent simplement que ces garçons ont réussi par leur travail et n’ont hérité de rien. Kelly Walker était un simple troufion chargé de suivre le bon fonctionnement des réacteurs de sous-marin pendant son service militaire. Par son travail et son intelligence, il a créé en quittant l’armée, une société un peu leader maintenant dans le contrôle du fonctionnement de centrales atomiques. Bref : aucun de ces 4 amis n’est né avec une cuillère d’argent ou de platine. Merci ne pas l’oublier.

2 Comments

  1. Bien d’accord avec Kevin sur la grandeur de Rayas 2005, croisé samedi dernier dans les Graves.
    Le Chambertin 2005 de Rousseau était lui aussi sublime.

    Nous avons également été éblouis, par quelques valeurs sûres :
    Ste-Hune 2008 (la force tranquille)
    Chave Hermitage blanc 2013 (Hermitage blanc Chapoutier Méal 2007 un cran en dessous selon moi)
    Cornas Clape 2010 (les millésimes mûrs lui vont bien)
    Combier Clos des Grives 2010 (la beauté aérienne d’une Côte-Rôtie)
    Pape-Clément rouge 2010 (boisé mais matière dense, fine, subtilement fumée)
    Peyre-Rose Clos des Cistes 2002 (le meilleur rouge du Languedoc ?)
    Margaux Bel Air Marquis d’Aligre 2005 (le vilain petit canard sans descendance ?)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s