Petit minoritaire, petit con; gros minoritaire, gros con.

Je ne sais plus quelle pointure de la Finance a émis ce jugement quasi définitif, mais probablement que l’appliquer à Michelin qui vient – d’après les news du jour – de racheter 40 % de Parker, ce serait aller vite en besogne.

Ceci dit, pour les cognoscenti, on sait depuis des lustres qu’aux commandes du Groupe Parker, on a des investisseurs asiatiques dont le seul but est de rentabiliser le plus vite possible leur investissement qui s’est monté à quelques millions de dollars. Rien de bien méchant.

Mais la question qui mérite discussion est ailleurs : alors même que Robert Parker himself est rangé des voitures, que l’équipe mise en place par la nouvelle direction a un mal fou pour animer un site-blog actuellement en mode pouf-pouf, qu’il y a des noms jeunes comme Galloni et autres critiques émergents, qu’est ce qui a pris à Michelin, auguste maison où le mot Tradition résume tout, qu’est ce qui leur a pris dans le monde en mouvement qui est le nôtre, d’oublier tout simplement les pointures européennes ?

Soyons clairs : c’est plus que navrant. C’est stupide, pour ne pas dire vulgaire. Comment voulez vous croire à l’Europe quand vous constatez qu’on va chercher en Asie des gens capables de parler vin, de parler gastronomie, de parler d’histoire et de culture comme peuvent en parler nos locaux ?

On ne dira pas bon vent à cette aventure vraiment tristounette.

Allez : ne faisons pas la mauvaise tête : on reviendra sur ce papier avec un peu plus de nuances et de considérations. Là, la route m’attend…

… et gardons un certain sens de l’humour avec une oeuvre de notre ami Voutch qui est en illustration de ce billet.

En fait, à un moment où l’Europe doit se recréer, à un moment où plus que jamais il faut défendre les caractéristiques uniques du vignoble européen et où les amateurs comme les professionnels sont légion, on eût souhaité que le vénérable Guide Rouge travailla sur un projet 100 % européen, afin de porter l’image authentique de ce que font nos grands vignerons européens qui ont dans le sang l’histoire et la culture de la vigne civilisatrice, chose inconnue ailleurs.

Vous allez me dire que si le Château de Versailles est dans le bel état actuel, c’est avant tout grâce à l’argent de Fondations américaines; que si les grands chefs ont pu porter les plus belles pages musicales au fin fond du Texas ou de l’Illinois, c’est là aussi grâce aux générosités des USA.

Mais là, franchement, ce rachat est un pur business où le marketing sera toujours l’ardente obligation des propriétaires asiatiques.

Bref, je confirme : c’est tristounet !

4 Comments

  1. Et surtout un peu cette tricherie sachant qu’en utilisant le nom « Parker », alors même qu’il est à la retraite, et non le nom des investisseurs asiatiques, le lecteur lambda est trompé.
    Ce qui n’enlève rien à la qualité, par exemple, de Neal Martin mais il n’empêche ! Il y a tant de potentiels européens qui auraient pu donner, en matière de vins, un sacré booster à Michelin !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s