Présentation des cartes des vins en restauration

On a déjà abordé cette question ici ou là. Mais cela reste un sujet intéressant. En effet, à la lecture de la carte du Dôme (Hôtel Grand Lisboa : http://www.grandlisboahotel.com/dining-Robuchon_au_Dome-en), restaurant de Robuchon à Macau qui vient d’être élu « Plus belle carte des vins 2016 » par la revue de Neil Beckett, « The World of Fine Wine », l’amateur voulant privilégier un critère de recherche spécifique peut se trouver impatient… surtout s’il a en face de lui un ou une convive qui commence à pianoter Mozart en andante con brio sur la nappe immaculée.

La carte du Dôme, Hôtel Grand Lisboa (Macau)  :

Carte vins Robuchon Macao

Taux de change : grosso modo, pour passer de la monnaie locale à l’euro, partez sur la base suivante : 1.000 MOP =  € 110

Exemples de types de recherche prioritaire :

Je souhaite rechercher en priorité les vins d’un propriétaire spécifique, type Coche-Dury ou Château de Beaucastel. Si la liste que je lis est basée sur un classement par appellations, cela peut me prendre du temps à rechercher les crus d’un Domaine spécifique. Et l’on sait – exemples nombreux en Chablis ou Saar-Mosel – que même des petits domaines (en taille) sont capables de proposer pas mal d’étiquettes différentes.

Je souhaite privilégier une recherche sur le critère millésime (la règle qu’avait instaurée Jean-Claude Vrinat au Taillevent) : si là encore je suis sur une carte ordonnant ses vins par AOC, on passera de Mozart à Rossini en veloce : ça s’arrange pas ! 🙂

Je souhaite privilégier le prix, avant l’AOC ou le nom du Domaine ou le millésime. Pour le pingre type Lucchini dans un de ses opus récents.

Bref : mon idée du jour : demander à ces grandes Maisons qui ont des cartes de vins pouvant atteindre un nombre impressionnant de pages, à tout le moins d’offrir, sur leur site internet, d’autres listes en pdf basées sur d’autres critères prioritaires. Tout le monde sera content, en particulier le ou la convive vous faisant face.

Maintenant, le gérant (ici en photo du billet : Monsieur Paul LO, le « F&B Manager » de l’Hôtel) peut aussi proposer, mensuellement, une liste courte, une page, où il mettra en évidence, à prix sympa, quelques crus arrivant à leur optimum au lieu de les laisser continuer une sieste en cave qui n’est plus appropriée.

Bravo pour une telle carte qui a dû coûter bonbon ! Maman les vélos !

2 Comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s