Un projet inter-générations

Partons d’un constat :

L’actuelle génération des seniors – disons les personnes âgées de 60 et plus – a pu bénéficier de trois situations spécifiques :

  • les trente glorieuses d’une économie florissante
  • une grande facilité à réaliser de belles carrières professionnelles
  • des grands vins à des prix abordables

L’actuelle génération « junior » – disons jusqu’à 35 ans – ne connaît point un tel contexte, c’est le moins que l’on puisse dire.

Une situation :

Cette génération des seniors intéressés par le Grand Vin a pu se constituer des caves conséquentes dans lesquelles dorment de beaux flacons dans des millésimes de référence. En évoquant ce point dans diverses discussions, cette génération n’a pas toujours l’occasion de mettre ces bouteilles sur table et certaines sont véritablement à leur optimum sans même évoquer des crus qui rentrent dans leur phase finale de vie.

L’idée :

Organiser une rencontre lors d’un dîner entre ces heureux propriétaires de Grands Vins et des juniors amateurs passionnés qui n’ont pas les moyens de connaître, de déguster ces noms mythiques des vignobles européens tels que les Premiers 1855, les Sassicaia, les Unico, les SGN ou VT alsaciens, les Kracher autrichiens, les Musigny et autres Montrachet, les Hermitages ou vieux champagnes. Bref : la liste est quasi illimitée 🙂

Les vins18.jpg

Autre exemple de choses à imaginer pour une telle soirée : chez un ami italien qui sera des nôtres pour ce 15 novembre.

Romanée.jpg

Là, on pousse un peu le bouchon un peu loin : une soirée chez Bouchard Père et Fils, du temps des grandes heures…

Mais on peut rêver : on connait quelques seniors qui ont de telles pointures en cave .

🙂

Points pratiques :

Le lieu : restaurant Laurent à Paris, privatisé à cette occasion, seconde moitié de novembre. Date retenue : le mercredi 15 novembre.

Le principe : douze tables de onze couverts représentant douze grandes régions vinicoles européennes, style Alsace, Rhin-Moselle, Wachau, Bourgogne, Bordeaux, Porto, Rhône, Toscane, Piémont, chaque table destinée à accueillir cinq seniors – y inclus naturellement de grands vignerons européens – , chacun invitant à ses frais un junior. A chaque table, il y aura également au moins un Vigneron de la région retenue ou d’une autre région. D’où ce total de onze convives par table.

Chaque senior offrira un ou deux Grands Vins de sa propre cave à partager avec les convives de sa table. On parle là de vins ayant au moins vingt ans d’âge et qui sont de réelles références qualitatives.

Sachant que le restaurant Laurent nous fera des conditions privilégiées et que les seniors seront généreux, on destinera le différentiel entre prix du repas et le montant versé par les seniors aux Restaurants du Coeur.

Il est bien évident qu’un tel concept peut être reproduit ensuite dans d’autres villes européennes, tant cet échange inter-générations peut être quelque chose d’enthousiasmant à réaliser.

Dès le départ, l’approche européenne nous paraît fondamentale à une époque où la culture et la civilisation européenne méritent d’être réanimées.

Ce projet a été présenté à plusieurs Domaines européens et à quelques amis seniors, et la réaction a été plus que positive. Que ce soit l’Autriche, l’Allemagne, la Suisse, la France, l’Espagne ou le Portugal, il y a là un vivier exceptionnel de rencontres autour des grands crus du XXème siècle. La photo du billet en montre quelques uns en exemple.

Merci de bien comprendre qu’il n’y a dans ce projet aucun but marketing ou je ne sais quoi du même genre. Il s’agit simplement dans un monde où l’individualisme prend trop d’importance de créer des moments d’échange et de culture entre des seniors qui ont pu se constituer des caves d’anthologie et de nouvelles générations passionnées par le monde fascinant du Grand Vin. Pouvoir enfin, dans un contexte convivial, approcher ces noms mythiques des vignobles européens.

Vous verrez que même François Audouze sera présent ! 🙂

On aura compris qu’on souhaite ici avoir vos réactions à un tel projet :

  • impossible à réaliser, trop d’égoïsmes en jeu
  • projet trop vague qui mérite pourtant d’être affiné
  • Oui, je suis « senior », je suis « junior » : oui, ce projet m’intéresse.

Comme d’hab : on a le droit de rêver, non ?

Quelques précisions :

Oui, nous avons déjà le OK du restaurant Laurent pour cette belle opération. Ce sera le mercredi 15 novembre, 20H00.

La priorité à ce jour est d’engranger des OK de principe de seniors, sachant que pour les vignerons, j’ai déjà largement, très largement l’accord de grands noms de multiples régions européennes.

Ce qui reste à déterminer : on va probablement laisser le choix aux seniors de choisir leur junior mais en sachant bien que nous sommes parfaitement capables de leur en trouver directement.

Un exemple d’échange de ce type :

Lors d’une session du GJE en bordelais, Olivier Bernard (Domaine de Chevalier) nous a ouvert un très grand format d’un vin historique ayant son origine en 1874 ! Quand dans un château, vous n’avez qu’un seul exemplaire d’une telle page d’histoire, vous imaginez bien que ce fut un moment de toute grande émotion !

1874.jpg

Voilà une illustration d’un moment historique : une générosité sans calcul.

37 Comments

  1. Bonjour,
    J’ai découvert ce blog il y a peu en cherchant des avis sur les primeurs 2017 et je le trouve très agréable !
    Ayant pile 30ans, je partage malheureusement le constat et trouve le concept excellent bien qu’effectivement difficile à réaliser. Mais je sais qu’il existe de nombreux passionnés de vins un peu plus âgés qui sont prêts à partager le grand moment qu’est l’ouverture d’une vieille bouteille.
    Et donc oui ce projet m’intéresse et je vous félicite pour l’initiative.

    J'aime

  2. On pourra probablement monter à 35 ans et j’imagine que la loi française interdira les moins de 18 ans.
    Mais je crois quand même qu’on arrivera à trouver 60 seniors tout heureux de partager des flacons qui dorment avec impatience dans leurs caves à l’ancienne !

    J'aime

  3. Cher Francois.
    Bien qu’étant entre les deux je dis bravo à cette initiative qui n’est pas nouvelle car j’ai pu te suivre dans cette démarche similaire Il y a 25 ans.
    Bon vent à cette initiative qui j’espère sera relatée sur ton blog.

    J'aime

  4. Héhé… c’est effectivement un sujet de lamentation pour trentenaire qui n’aurait pas la chance d’avoir eu de grands amateurs ou collectionneurs dans sa famille et qui est donc condamné aux achats ad hoc au compte-gouttes.

    Ma foi, l’idée est sympathique et pourrait même se faire dans un esprit réciproque (1 bouteille pour les uns, 2 pour les autres ?)

    J'aime

  5. Je ne souhaite pas réaliser pour cette première une opération à double sens où les juniors apporteraient aussi une topette.
    Plusieurs raisons à cela : partant du principe que les 5 seniors apporteront en moyenne chacun 2 bouteilles, style un blanc et un rouge, cela veut dire 10 bouteilles par table… et le vigneron présent ne viendra probablement pas nu 🙂
    Donc cela fait à tout le moins 10 bouteilles par table pour 11 convives. C’est correct comme dirait l’autre.
    Et je fais partie des gens qui n’aiment pas du tout le gaspillage…

    J'aime

  6. Bonjour,

    Très belle initiative et ayant 31 ans, je ne pourrai qu’aimer participer à cette aventure. Si le projet voit le jour, il faudra nous indiquer la « démarche » pour prétendre à une participation.

    Bon courage pour l’organisation

    J'aime

  7. Bonjour,
    Je découvre ce blog grâce au forum « Passion du Vin ».
    J’ai aujourd’hui 26 ans et effectivement le constat présenté ici est on ne peut plus vérifiable.
    En tant que junior, je trouve ce projet d’une grande générosité et très noble de la part des organisateurs et futurs participants de partager ainsi leurs trésors; un projet qui m’intéresse beaucoup.

    J'aime

  8. @ Dimitri : OK : on garde le contact et vous pourrez toujours me joindre par mail.
    Je ferai probablement un petit questionnaire afin de mieux connaître les juniors qui souhaitent participer à cette soirée.

    J'aime

  9. Voir ma réponse à Dimitri : on garde le contact et bien sûr, ma priorité du moment est de trouver mes 50 seniors 🙂
    Mais bon : on en connaît quelques uns 🙂

    J'aime

  10. Une très belle idée de partage et de transmission. Chanceux seront les juniors présents à cette soirée! A 24 ans je ne peut qu’être séduit par cette rencontre et j’aimerais m’y porter également candidat, sous réserve bien sûr que les 50 séniors répondent à l’appel.

    Bonne continuation à tous dans ce projet.

    J'aime

  11. @ tous les juniors : je prépare un petit questionnaire – quasi style oral de l’ENA (non : je rigole… quoique…) – que j’enverrai à tous ceux qui me contacteront par mail.

    J'aime

  12. Je suis désolé, je n’ai pas trouvé comment vous envoyer d’email, mais je suis intéressé par le formulaire pour voir si j’ai le niveau pour l’ENA :). Encore bravo pour ce beau projet qui va être très très chronophage !

    J'aime

  13. Mon mail est simple, mais comme il faut éviter les robots malfaisants, je ne peux l’écrire in extenso. Méthode :
    vous mettez mon prénom complet auquel vous joignez sans point mon nom, tout en minuscules et vous le mettez à gmail.com

    J'aime

  14. On peut être senior, avoir réussi à constituer une belle cave et pour autant ne pas avoir trop de moyens.
    On peut aussi être un amateur pointu et malin mais éloigné de la recherche des grands noms intouchables (ils l’étaient déjà un peu il y a plus de 20 ans même si ça faisait moins mal qu’aujourd’hui).

    Pardon de casser l’ambiance François mais ce genre de manifestation entretient le mythe du grand vin cher. Il y a certes des grands vins intouchables financièrement mais il y a également des grands vins accessibles avec un tant soit peu de recherche patiente.

    Les jeunes qui se plaignent de la difficulté d’accès aux grands vins (prix, allocations fermées) peuvent se satisfaire en se disant qu’ils ont un accès à la connaissance qui est 1000 fois plus rapide que lorsque le seul moyen de s’informer il y a 30 ans était la RVF, le bouche à oreille ou les visites dans le vignoble. Je ne suis pas sûr que les débutants d’aujourd’hui soient perdants…
    Les jeunes deviendront vieux et se régaleront dans 25 ans des pépites acquises aujourd’hui et qui seront depuis devenues inaccessibles 🙂

    Mais j’avoue aimer cette initiative malgré tout. Ce qui sera partagé ne sera finalement pas perdu !

    J'aime

  15. Vos remarques sont justes mais j’évoque ici des Grands Vins d’âge certain lesquels ont eu une capacité de vieillissement sortant de l’ordinaire et c’est de ceux-là qu’on parle ici.
    Alors certes, pas mal de ces crus sont chers mais le but n’est pas de ne rechercher que les Mouton 45 ou Petrus 61. On a des choses merveilleuses dans ces caves de seniors comme des Jura d’anthologie, des Sylvaner plus qu’étonnants, des Loire à n’en plus finir, des Piémontais, des Toscans qui ne flirtent pas à 4 chiffres et sont magnifiques, sans même évoquer des Rieslings ou des GrünerVeltliner qui vont en surprendre plus d’un.
    Et s’il est vrai que des juniors ont réussi à encaver des choses inconnues des seniors, comme ces glorieux Feu de Belluard ou de futurs joyaux du Beaujolais comme des Duband ou Burgaud, et bien, ce sera à eux d’organiser pour les nouvelles générations encore dans le berceau d’organiser de telles réunions.
    On n’est pas là pour faire du show-off, mais bien plus pour partager des expériences entre générations et non pour des concours d’écoliers pour savoir qui a la plus grande. 🙂

    J'aime

  16. Très belle initiative… Quand on est junior on ne peut que trouver l’idée formidable.
    J’espère que j’aurai la chance de participer à cet événement et si ce n’est pas le cas je jalouserai en silence les heureux élus!
    Bonne continuation dans la recherche des seniors.

    J'aime

  17. Bravo pour cette initiative.
    La difficulté d’accès à ces vins est réelle quand on est junior dans le monde du vin, à 48 ans.j’y suis venu tard, et les difficultés sont identiques quelque soit l’age. À quand une initiative pour les jeunes passionnés ? 🙂

    J'aime

  18. Il est vivement conseillé aux juniors de préparer une légère pratique de l’italien et de l’allemand, quand bien même les amis de ces trois pays (Allemagne, Autriche, Italie) ont l’élégance d’avoir d’excellents rudiments de français dont l’intraduisible mot « terroir ».

    J'aime

  19. Très intéressant.
    C’est noble de la part des seniors qui prendront part au projet. Cependant ça ressemble plus à une loterie pour les juniors. Non?

    L’initiative est plus que louable: des échanges inter-générations.
    Mais il faut que cela soit un échange. Que pourraient apporter les « juniors »? Non pas en topettes ou espèces sonnantes et trébuchantes mais il me semble que je serai plus à l’aise si je devais « donnais de ma personne ».

    A+
    Alex

    J'aime

  20. Je n’aime pas trop ce mot « loterie ». Le principe est relativement simple :
    les seniors peuvent choisir prioritairement un junior pour autant qu’il ne soit pas de sa famille car là, il est évident que lors de repas familiaux ce junior de même sang a l’occasion de taster de belles topettes.
    Mais pour les seniors qui n’ont personne de particulier, je leur proposerai un des juniors qui auront répondu à mon questionnaire avec une note positive 🙂
    Ce sera nettement un échange et les juniors nous apporteront leurs vues des choses du vin, leurs souhaits, leurs attentes et ce partage là a autant, sinon plus de valeur que d’apporter quelques deniers ou quelques bouteilles.
    Par contre, cela me donne l’idée, un jour, d’inverser la situation où pour un tel dîner, ce seront les juniors qui voudront faire découvrir à des seniors des crus que ceux-ci n’ont pas pu connaître (style Belluard) tant il est vrai qu’avec les outils actuels de communication, il y a une véritable explosion des informations sur des vins de partout et qu’on peut trouver bien plus facilement qu’il y a une trentaine d’années.

    J'aime

  21. @fmauss : Tout à fait, pourquoi ne pas organiser cette rencontre en 2 temps, avec le 1er diner les seniors présentants leurs belles quilles à maturité et 2nd dîner on inverse les rôles et les juniors présentant leur découvertes. Très bonne idée, cela permet aussi aux juniors d’être actifs et de se sentir un peu moins redevable…

    J'aime

  22. On garde précieusement cette phase 2 dans le dossier. Gageons qu’après la première réunion, les juniors présents répondront positivement et ce pourrait être lors d’un dîner de printemps 2018.

    J'aime

  23. Bonjour, je suis très intéressé par ce projet également (en tant que junior), mais je ne sais pas comment trouver votre adresse mail François.

    J'aime

  24. Desole de ne pas etre d’accord avec tout le monde.
    Je suis un jeune trentenaire et je me suis donne les moyens d’avoir toutes les pointures mentionnees ici, malgre les nombreux croque-en-jambe des fameux seniors.
    Placer les seniors sur un pied d’estale et faire des juniors des clochards et des assistes n’est pas vraiment ma tasse de the.
    Quand on veut quelque chose on s’en donne les moyens, voila tout. Et ca ne sont pas les 3 circonstances attenuantes mentionnnees au debut du post qui doivent arreter les jeunes passionnes.

    J'aime

  25. Je mets en ligne ce témoignage – certainement écrit par un non-français – quand bien même il exprime ici une opinion excessive et à laquelle je n’ai pas de réponse à donner dans le même style.
    Bref : je ne discute pas ce point de vue finalement hors de propos.

    J'aime

  26. Alors, soyez gentil : essayez de mettre les accents là où la grammaire et le vocabulaire français le demandent si gentiment.
    Maintenant : bravo pour votre engagement vers la réussite : ce n’est pas si fréquent de nos jours.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s